Baptiste Dété©


Ce ne sont pas les choses matérielles que je collectionne, mais plutôt des situations, des gestes, des actions, et ce, à travers la photographie, la vidéo et le son.
La genèse de cette accumulation naît d’observations spatiales et comportementales que je mène sur certains lieux de la ville. C’est au sein d’espaces de flux que je décèle l’attente.

L’attente comme geste partagé, comme contrainte, comme action forcée et construite, comme forme de résistance, comme temps suspendu et d’entre-deux, forme un corpus que je ne cesse de parcourir. Choisissant de faire de la ville un atelier de partage, je mets en place des dispositifs régis par des protocoles dans lesquels j’intègre l’individu dans le processus de création. C’est donc à partir d’une réflexion sur l’attente que mon travail interroge notre rapport à l’autre à l’intérieur d’espaces qui peuvent autant nous rassembler que nous séparer.