Histoire de la bûche de Noël, 2019-2020, texte imprimé en 200 exemplaires et offert à la clientèle lors de l’achat d’une bûche de Noël

Histoire de l’éclair café, 2019-2020, texte imprimé en 100 exemplaires et offert à la clientèle lors de l’achat d’un éclair café

Histoire de la frangipane , 2019-2020, texte imprimé en 100 exemplaires et offert à la clientèle lors de l’achat d’une galette des rois

Le secret des pâtisseries, 2019-2020, ensemble de textes et photographies issus du futur ouvrage Le secret des pâtisseries

Salammbô, 2019-2020, Impression sur feuille fondante alimentaire de l’oeuvre Incantation, Salambô d’Alphonse Mucha, lithographies, 1897, 12x8 cm

Du 23 décembre 2019 au 15 janvier 2020, 45 Salammbô ont été produits et vendus en collaboration avec les salariés de l’entreprise.

// LES RESIDENCES FACTICES

Les résidences factices forment un ensemble d’interventions artistiques réalisées dans les lieux de travail où j’ai été embauché en tant qu’intérimaire ou salarié.
À la différence d’une réelle résidence, les résidences factices ne sont pas programmées par les acteurs culturels. Je m’auto-proclame en résidence et me donne pour objectif de faire de mon lieu de travail un atelier de réflexion dans lequel je m’immerge et développe ma recherche de création.

 

Ces résidences peuvent être consenties par l’établissement dans lequel j’exerce la profession, comme par exemple à la boulangerie La Craqueline, mais peuvent aussi se dérouler à l’insu de tous, comme dans l’usine à pop-corn Natais. En fabriquant de toutes pièces ces résidences, je me saisis de ce qui compose ces lieux et mène une série d’actions pouvant se dissimuler dans l’espace.

/ RESIDENCE FACTICE, La Craqueline, Etrépagny, Eure   

   23.12.2019 - 15.01.2020

Sensible aux histoires qui m’entourent, j’ai décidé de conduire ma première résidence factice dans l’entreprise de mes parents : la boulangerie - pâtisserie - chocolaterie La Craqueline, située à Etrépagny, en Normandie. Du 23 décembre 2019 au 15 janvier 2020 alors que les petits fours, les bûches de Noël et les galettes des rois se vendent comment des petits pains, je me glisse dans l’habit du boulanger.

À l’intérieur du même bâtiment, on retrouve deux espaces aux activités distinctes. D’un côté, la boutique où travaille ma mère : un lieu habité par la clientèle où naissent des commérages, des ragots, des confidences et où les vendeuses se mettent en scène pour vendre les produits proposés en rayons. De l’autre, il y a le laboratoire : un espace situé à l’arrière de la boutique, semblable aux coulisses d’un théâtre où mon père et ses salariés s’attèlent à la fabrication des décors.

En m’appuyant sur cette observation spatiale et contextuelle, j’ai pu infiltrer un ensemble d’interventions jouant sur la dimension secrète de ce lieu..
Le travail réalisé lors de cette première expérience n’est certainement que le début d’une longue résidence que je poursuivrai à chacun de mes passages en Normandie.

Baptiste Dété©